Editorial Novembre – Décembre 2019

Chers concitoyens,

Comme annoncé dans la dernière édition de ce Visan-Info nous avons eu le plaisir d’inaugurer notre restaurant scolaire sous la présidence de Monsieur Bertrand GAUME, Préfet de Vaucluse. De nombreuses personnalités nous ont fait l’honneur de leur présence, ainsi que la population Visannaise venue en nombre.

C’était le plus gros projet de ce mandat, et il aura fallu pratiquement le mandat entier pour le réaliser. Presque 2 ans pour monter le projet, 2 ans pour obtenir la confirmation des subventions,    1 an de travaux pour une ouverture à la rentrée 2018. Si nous avons pu obtenir pratiquement 80% de financements extérieurs, la municipalité a dû faire l’avance de la totalité de la somme en attendant que les subventions ne tombent, courant l’été 2019. Vous trouverez le détail du montage financier dans les pages intérieures.

Nous avons profité du déjeuner qui a suivi l’inauguration pour présenter d’autres projets à Monsieur le Préfet, mais aussi pour lui faire part de nos difficultés et de nos inquiétudes. Nous avons apprécié son écoute et ses réponses.

La prochaine étape concernera la toiture de l’école et l’aménagement de la route de Bouchet, entre l’avenue Général De Gaulle et le stade, sécurisant ainsi la traversée de la chaussée par les piétons. Les financements sont prévus, les entreprises choisies, cela avance bien.

L’aménagement de la partie basse de la Coconnière et l’arrêt de bus adapté aux PMR est retardé. Nous voulons profiter  de ces travaux pour changer la canalisation d’eau potable car elle est déjà ancienne et qu’il subsiste des branchements en plomb. C’est le travail du syndicat RIVAVI, gestionnaire du réseau, qui est en attente de financement.

Vous pouvez constater que je parle souvent d’argent. C’est grâce à une gestion rigoureuse que nous avons pu faire des économies et avons ainsi la possibilité d’autofinancer la part qui nous revient sans avoir recours à l’emprunt. Pour le reste nous n’hésitons pas à frapper à toutes les portes.

Je ne peux pas terminer cet édito sans avoir une pensée émue pour notre ami Gilbert BENOIT. La guerre l’a privé de son père alors qu’il était très jeune et il s’est attaché toute sa vie à perpétuer le devoir de mémoire. Porte drapeau fidèle, il avait reçu une distinction le 15 août dernier                                                                                                          .

Eric PHETISSON, Maire de Visan